« Cine misca tot mai pisca, cine sade coada-i cade. » L’idée peut être traduite par « Qui se bouge, arrive malgré tout à se débrouiller, mais qui ne se bouge jamais commence à décliner ».

C’est un de mes proverbes préférés, mais qui est difficile à traduire, car on perd le coté rigolot.

 

Un autre proverbe, qui se vérifie de plus en plus en avançant dans la vie :

 

 « Pentru unul muma, pentru altul ciuma » : « Pour l’un bonne mère, pour l’autre la peste noire »,

 

ou encore

 

« Ai scapat de dracul si dai peste tata-sau » : « T’as échapé au Diable et tu rencontreras son père » sous-entendu « Tu te réjouis d’avoir échappé à quelqu’un de méchant et la malchance te fait tomber par la suite sur quelqu’un d’encore pire »,

 

Mais comme le roumain est optimiste, il se dit  dans cette situation :

 

« Orice nas isi are nasul ! ”: “Tout parrain a son parrain ! »

 

Ou

 

« E loc pentru toti sub soare ! » : « Il y a de place pour tous sur la Terre !»

 

Et, en dernier recours, on peut toujours :

 

« Face haz de necaz » : « Rire du chagrin »( Bon c’est un « rire jaune », mais cette expression n’existe pas en roumain !)